Aller au contenu Aller au menu principal
Actualités

Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !

il y a 3 mois
Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !

Meubles Loizeau est une ébénisterie bientôt centenaire. L’entreprise fabrique, dans son atelier-boutique de La Romagne dans le Maine-et-Loire, des meubles sur-mesure. Attaché au savoir-faire artisanal de son équipe et à la noblesse du bois, le directeur Luc Ferrand, a trouvé en le groupe Ducerf un partenaire capable de l’accompagner dans ses perspectives d’évolution, tout en partageant des valeurs communes…

 

Présentez-nous votre entreprise…
Luc Ferrand :
Meubles Loizeau fabrique dans les règles de l’art et avec des matériaux nobles des meubles sur-mesure pour une clientèle de particuliers qui viennent nous voir dans notre magasin. Nous disposons d’un grand show-room de 1 000 m² où sont exposées un grand nombre de nos réalisations. Nous avons dans notre équipe un designer – architecte d’intérieur qui aide nos clients à concevoir leur meuble idéal. Et nous souhaitons faire en sorte que cette fabrication soit vécue comme une véritable expérience. L’atelier est situé juste à côté du magasin, les visiteurs sont donc immédiatement en contact avec notre savoir-faire, avec le matériau bois aussi. Pour chaque projet, nous allons du plot jusqu’à la pose du meuble chez notre client.

Quel est le profil de vos clients ? Et quelles sont leurs aspirations ?
Luc Ferrand :
Ils viennent chez nous chercher un meuble unique. Nous sommes sur ce que nous appelons le marché du « second meuble ». Notre clientèle type a souvent fini de payer leur maison, les enfants sont partis, et ils ont envie de se faire plaisir. Ils veulent prendre le temps de rechercher avec un ébéniste le meuble ou l’ensemble de meubles qui aura davantage de consistance dans leur intérieur. Ils ont plaisir à faire travailler des artisans locaux avec des matériaux nobles. Nous leur proposons des choses très modernes avec du bois massif et des assemblages de qualité en utilisant des techniques anciennes.

« Depuis le 1er confinement, on sent une demande très forte de bois massif, d’artisanat local et même de ré-usage »

Le respect de l’environnement et la volonté de faire travailler l’artisanat local, sentez-vous que ce sont des préoccupations qui progressent ?
Luc Ferrand :
Oui, ce sont des préoccupations très actuelles. D’ailleurs au sortir du premier confinement, au moment de notre réouverture, nous avons retrouvé une activité très forte avec de nouveaux clients, plus jeunes et animés par ces convictions-là. Depuis la mi-mai, on se rend compte qu’il y a une demande très forte de bois massif, d’artisanat local et même de ré-usage. Nous réinterprétons d’anciens meubles pour les mettre au goût du jour. Malgré les difficultés de l’année écoulée, nous voyons bien que l’avenir est pour nous !

Quelles sont les demandes du moment, les tendances ?
Luc Ferrand :
Nous nous rendons compte que les gens ont très souvent besoin d’être accompagnés. Très peu arrivent avec des idées bien définies. Beaucoup découvrent notre show-room en ayant seulement un besoin fonctionnel en tête, un meuble de rangement ou encore un meuble TV. Ils ont du mal à exprimer leurs envies. Nous leur montrons donc beaucoup de choses, nous les orientons, les accompagnons. Nous prenons le temps de connaître l’expression de leurs besoins. Pour toute cette démarche d’étude, nous avons une décoratrice et un dessinateur dont les services sont totalement offerts.

C’est l’illustration de votre volonté de proposer une expérience à vos clients…
Luc Ferrand :
Exactement ! Nous utilisons des stocks de bois feuillus qui diffusent leur odeur très agréable dans tout l’espace. Nous avons une arrière-boutique où le bois est visible. Les gens font leur dessin dans cette atmosphère. Et lorsqu’ils hésitent, nous les emmenons dans l’atelier où 8 ébénistes travaillent tous les jours à fabriquer des meubles, à couper du bois, à l’assembler. Les clients sont évidemment charmés parce qu’ils vivent quelque chose de fort. Certains reviennent même avec leurs enfants pour leur montrer ce travail du bois. J’avais senti cette tendance qui fût accélérée par la crise sanitaire, celle du retour au local, au sur-mesure, au qualitatif, au durable, au sociétal… Et tous nos partenaires nous suivent parce qu’ils pressentent que nous sommes dans l’air du temps. Les gens en ont assez d’acheter des choses qui ont fait le tour de la planète.

Savoir-faire, passion et transmission

Parlez-nous de votre savoir-faire. Quelles sont les compétences qui composent votre équipe ?
Luc Ferrand :
C’est une équipe de 11 personnes dont 8 ébénistes. Il y a aussi une commerciale-décoratrice, un dessinateur extérieur, une assistante d’administration des ventes et moi-même. C’est une équipe assez jeune avec un chef d’atelier qui n’a que 40 ans, mais qui a 25 ans d’expérience de meuble sur-mesure. Tous nos ébénistes ont été formés dans la région à l’AFPIA de Montaigu ou encore au CIFAM à Sainte-Luce au sud de Nantes. Ce sont des écoles qui forment de vrais ébénistes. Nous avons aussi deux personnes issues de l’École du Design de Nantes qui se sont ensuite formées à l’ébénisterie. Ils possèdent ce côté créatif qui nous intéresse beaucoup. Et enfin, nous sommes toujours accompagnés de plusieurs apprentis, ils sont deux actuellement.

Dans ces métiers du bois parfois en tension, c’est important pour vous de renouveler les générations ?
Luc Ferrand :
C’est ancré depuis toujours dans la culture de l’entreprise de prendre beaucoup d’apprentis. Il y a vraiment un effet de transmission avec tous ces jeunes qui viennent parfois des villages alentours. Notre entreprise, avec cette activité du sur-mesure, est très attractive pour les jeunes ébénistes. C’est quelque chose qui n’existait plus vraiment et nous avons des CV qui arrivent très régulièrement. Au-delà des produits, nous vendons de l’émotion. Lorsque nous allons livrer un meuble, nous sommes très attendus, ce sont des relations très fortes. Parfois, on nous garde à manger ! En revanche, s’il y a une déception, la réaction peut être disproportionnée, alors nous reprenons le meuble et nous recommençons tout. La personne doit être vraiment heureuse avec notre meuble Loizeau, c’est essentiel. Et cette attention fait aussi partie de l’esprit de transmission.

« Avec Ducerf, nous avons noué une relation de confiance »

Comment avez-vous connu le groupe Ducerf ?
Luc Ferrand :
C’est le commercial local, Jean-Philippe Laubreton, qui a noué le contact en nous disant que les bois Ducerf correspondaient à notre niveau d’attente. Il est venu avec des échantillons et aujourd’hui, nous sommes au début d’une relation qui nous va très bien. Nous allons d’ailleurs sans doute développer de nouvelles créations avec des bois un peu spécifiques de la scierie.

Avec le groupe Ducerf, l’idée est de nouer une relation de confiance…
Luc Ferrand :
Tout à fait, nous voulons nous inscrire dans la durée pour pouvoir faire des essais, des expérimentations. On a le sentiment d’avoir trouvé une entreprise qui nous permet de nouer cette relation de confiance. Nous n’achetons pas en cherchant forcément le meilleur prix. Nous recherchons une relation, un partenariat car nous travaillons sur un matériau vivant. Ce que nous achetons chez Ducerf nous convient aujourd’hui à 100%, notamment à notre chef d’atelier qui est très exigeant. Récemment, nous avons réalisé une bibliothèque de 6 mètres de long très réussie. Et nous avons d’autres idées : nous voulons par exemple faire l’expérience des bois THT pour une gamme de mobilier extérieur pour laquelle nous avons des demandes. (Note : nous refusons de travailler les bois exotiques, nous voulons utiliser une matière première locale).

« Frêne, hêtre… la tendance est à un retour aux bois clairs »

Quelles sont les essences, les types de produits que vous travaillez actuellement ?
Luc Ferrand :
Nous travaillons exclusivement avec des bois de feuillus. Nous travaillons beaucoup le chêne et le hêtre. Nous avons une particularité aussi, beaucoup de gens viennent nous voir pour le merisier. Et nous avons découvert que Ducerf proposait cette essence. Nous allons faire notre premier approvisionnement sur cette fin d’année. Nous consommons aussi du frêne. Globalement il y a un vrai retour aux bois clairs, la crise a amplifié ce phénomène.

Pour donner plus de visibilité à votre activité, vous développez un site internet. Il y a une vraie volonté de se servir du digital ?
Luc Ferrand :
C’est incontournable. Pour donner un exemple, nous sommes le plus vieil exposant de la Foire de Nantes, et en 2020, l’événement a été annulé alors qu’il représente 10% de notre activité commerciale de l’année. Ayant besoin d’être au contact du client, nous sommes obligés de changer notre modèle. Nous sommes donc en train d’adopter une distribution plus diversifiée. Elle va être à la fois physique en magasin et itinérante, mais aussi digitale. Nous avons réussi, dès le mois de mars, avec la Région et la Chambre de commerce, à mettre en œuvre la création d’un nouveau site beaucoup plus dynamique qui va nous aider à vendre en ligne, mais aussi à faire venir des clients et à faire connaître notre savoir-faire. Les réseaux sociaux (Facebook, YouTube, LinkedIn) que nous travaillons activement depuis plus d’un an nous offrent aussi une véritable résonnance. Autant d’occasions de permettre à nos clients de venir à notre rencontre et de vivre leur propre expérience avec le bois !

Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !
Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !
Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !
Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !
Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !
Avec Ducerf, les Meubles Loizeau ont trouvé un vrai partenaire pour offrir une expérience bois à leurs clients !
Actualités sur le même thème

Traitement du bois | Mentions légales

Ducerf Groupe 71120 Vendenesse-lès-Charolles, France - Tél. +33 (0)3 85 88 28 28 - Fax +33 (0)3 85 88 28 38