Aller au contenu Aller au menu principal
Actualités

Jean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »

il y a 1 mois
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »

Du haut de nos 133 ans d’histoire, le groupe Ducerf vit depuis quelques années une naturelle période de renouvellement à sa tête avec l’arrivée de la 5e génération de dirigeants. Après Edouard, qui occupe actuellement le poste de directeur général adjoint, c’est son cousin Jean-Marie Ducerf qui a intégré l’entreprise durant cette année 2018. Un choix du cœur pour ce passionné de mécanique, qui voit dans les enjeux auxquels est confronté le groupe pour les prochaines années, un challenge « stimulant et enthousiasmant ». Rencontre…
 

Avant d’intégrer le groupe Ducerf, quel a été votre parcours ?
Jean-Marie Ducerf :
J’ai fait mes études à l’INSA de Lyon et été diplômé en ingénierie généraliste avec une spécialité en mécanique. Ce domaine est une passion et en sortant de l’école, j’ai eu l’opportunité de rejoindre la société ardéchoise Pipo Moteurs à Guilherand-Granges, près de Valence, où j’ai passé près de 10 ans. Au sein de cette entreprise, qui conçoit et fabrique des moteurs automobiles de compétition, j’étais en charge de la gestion de l’atelier et du développement-moteurs. Un travail passionnant, car collaborant avec des marques comme Ford ou Hyundai présentes sur le championnat du monde de rallye WRC, je participais aux séances d’essais et aux rallyes pour assurer le montage et l’exploitation des voitures. C’était beaucoup de satisfactions mais cela demandait énormément de temps et d’implication, car il fallait être 180 jours par an en déplacement aux 4 coins du monde !

« La volonté de m’impliquer dans quelque chose d’autre qui était important pour moi »

Aviez-vous déjà en tête de rejoindre un jour le groupe familial ? 
Jean-Marie Ducerf :
En grandissant dans l’univers de Ducerf, et en portant ce nom, forcément je l’avais à l’esprit et il y a avait un côté affectif. D’autant que lorsque j’étais plus jeune, j’ai travaillé durant chaque été au sein des différentes sociétés du groupe, que ce soit à Charolles ou à Vendenesse-lès-Charolles. J’avais donc déjà une vision bien précise des métiers du bois et des valeurs de la société : des valeurs humaines, authentiques et évidemment familiales. Malgré tout, j’avais envie de mener mes études en fonction de ce qui me plaisait à l’époque, je vous l’ai dit, la mécanique et d’aller au bout de mon expérience dans le sport automobile. Après ces dernières années, progressivement, j’ai pris conscience que j’avais la volonté de m’impliquer dans quelque chose d’autre qui était important pour moi et de rejoindre cette entreprise que la famille guide depuis maintenant 133 ans. Ma décision a été prise il y a environ 2 ans et nous avons programmé mon intégration au sein du groupe.

Justement comment s’est passée cette intégration ?
Jean-Marie Ducerf :
Portant ce nom (fils de Pierre Ducerf), c’était forcément un challenge et une pression particulière pour moi. Je me posais des questions : est-ce que c’était le bon choix ? Comment allait se passer mes premiers pas ? Quel serait le regard des équipes ? Mais Jacques, Edouard et moi-même, avons bien échangé pour assurer mon insertion, et l’accueil que m’a réservé chaque salarié a été très chaleureux et naturel. Aujourd’hui je ne regrette pas du tout ce choix, bien au contraire ! Je me sens très bien au sein de la société, je me suis même progressivement aperçu que l’intégration d’une nouvelle génération au sein du groupe pouvait être rassurante et je suis bien décidé à continuer à développer « l’œuvre » de la famille et de toutes les générations de collaborateurs qui ont contribué à faire du groupe Ducerf ce qu’il est aujourd’hui !
 

« La grande richesse de notre entreprise, ce sont ses salariés »

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de vos premiers mois d’activité ?
Jean-Marie Ducerf :
Même si je n’ai pas été surpris car j’étais naturellement proche de tout cela, j’ai pris conscience de la qualité des équipes qui composent les différentes sociétés et les différents sites. Aujourd’hui, la grande richesse de notre entreprise ce sont justement ses salariés, ils sont la clé de la réussite de Ducerf. Et de l’intérieur, on ressent davantage les valeurs familiales mais aussi morales et éthiques. Nous ne sommes pas une multinationale, il y a de l’écoute et de la compréhension pour chacun. Il se dégage un véritable esprit d’entreprise, et la synergie, l’engagement et la complémentarité intergénérationnelle sont notre force pour continuer notre développement à venir.

Quel est votre rôle aujourd’hui ?
Jean-Marie Ducerf :
Je suis chef de la scierie depuis environ 8 mois et je collabore étroitement dans cette mission avec Jean-Marc Cauvas et Sébastien Grisard. Nous garantissons l’efficacité de la production afin d’assurer une qualité de produits optimale pour nos clients. Pour cela, nous organisons au quotidien le travail au sein de la scierie et répartissons les compétences selon les besoins et les objectifs de production. L’aspect matériel est évidemment très important, tout comme la gestion des équipes. Nous sommes d’ailleurs actuellement à un tournant avec plusieurs départs en retraite, dans les années à venir, de piliers de l’entreprise qui ont, pour certain, fait toute leur carrière chez Ducerf. Il faut donc anticiper en étant régulièrement à l’écoute du marché de l’emploi, car ces compétences et ces profils ne se remplacent pas du jour au lendemain. Ces derniers mois, nous avons d’ailleurs commencé à recruter une dizaine de personnes, ainsi que quelques intérimaires, avec parallèlement le développement d’un processus de formation. Ce sont tous ces enjeux, et la vision globale qu’ils requièrent, que j’aime dans ce métier.

Objectif : devenir responsable industriel du groupe

Savez-vous déjà quelle sera votre évolution dans l’entreprise ?
Jean-Marie Ducerf :
Naturellement, le poste qui me correspond le mieux aujourd’hui et que j’aimerais occuper, à terme, est celui de responsable industriel du groupe Ducerf. C’est-à-dire, travailler sur la gestion des plannings, analyser les indicateurs de production, mettre en place une stratégie de mécanisation de certains postes… Tous ces projets liés au gain de productivité sont très importants, non seulement pour la santé financière de l’entreprise, mais aussi pour le bien-être des équipes car il comprend la conception de postes plus ergonomiques, ainsi que de meilleures conditions de travail. Pour la génération précédente, entre autres celle de nos parents, le travail physique ne dérangeait pas. Mais aujourd’hui la prévention au travail est un point fondamental, tout comme peut l’être l’arrivée des nouvelles technologies.

Effectivement, Edouard et vous, les membres de la 5e génération de Ducerf, avez la lourde tâche de faire prendre le virage du numérique au groupe…
Jean-Marie Ducerf :
Oui, même si la génération précédente a su entamer ce virage, mon cousin Edouard, qui lui a intégré le groupe il y a déjà quelques années, et moi baignons dans la technologie et savons manipuler les outils numériques. Et c’est pour nous un enjeu majeur de faire en sorte que le groupe Ducerf accomplisse sa révolution digitale dans les meilleures conditions et que chacun s’adapte aux nouveaux outils, aux nouveaux process. Au niveau industriel, nous avons d’ailleurs, depuis quelques années déjà, une politique d’investissements ambitieuse qui va se poursuivre durant les prochaines années. Car même si certaines compétences de nos équipes, comme leur œil d’expert ou l’expérience, ne peuvent évidemment être remplacées, la technologie doit nous permettre d’améliorer nos performances et notre productivité. Au global, tous ces challenges sont stimulants et enthousiasmants !

Et une 6e génération suivra-t-elle vos pas ?
Jean-Marie Ducerf :
J’espère bien, mais pour cela, Edouard et moi allons devoir nous mettre au travail !

ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
Jean-Marie Ducerf
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
ean-Marie Ducerf, 5e génération de dirigeants : « Forcément une pression particulière, mais un accueil chaleureux ! »
Actualités sur le même thème

Traitement du bois | Mentions légales

Ducerf Groupe 71120 Vendenesse-lès-Charolles, France - Tél. +33 (0)3 85 88 28 28 - Fax +33 (0)3 85 88 28 38